Littérature

Luc Lang, La Tentation

La Tentation, Luc Lang

C’est l’histoire d’un monde qui bascule. Le vieux monde qui s’embrase, le nouveau qui surgit. Toujours la même histoire… et pourtant. François, chirurgien, la cinquantaine, aime chasser. Il aime la traque, et même s’il ne se l’avoue pas, le pouvoir de tuer. Au moment où il va abattre un cerf magnifique, il hésite et le blesse. À l’instant où il devrait l’achever, il le hisse sur son pick-up, le répare, le sauve. Quel sentiment de toute-puissance venu du fond des âges l’envahit ? Quand la porte du relais de chasse en montagne s’ouvre sur ses enfants, que peut-il leur transmettre ? Une passion, des biens, mais en veulent-ils seulement ? Son fils, banquier, a l’avidité du fauve. Sa fille, amoureuse éperdue, n’est plus qu’une bête traquée. Ce sont désormais des adultes à l’instinct assassin. Qui va trahir qui ? Luc Lang a écrit ici son histoire familiale de la violence. Son héros croit encore à la pureté. Cet ample roman nous raconte superbement sa chute et sa rédemption.

Éditeur original : Stock

Critiques

  • À plusieurs reprises, Luc Lang reprend la narration sous un autre angle, brouille la lecture, ouvre des pistes, fait éclater la personnalité de son héros perturbé […], accumule les coups de théâtre à rendre les scénaristes de série jaloux de ce thriller sous la neige […]. L’écrivain peut bien s’autoriser à jouer avec des thématiques déjà visitées, à laisser le lecteur perplexe face au chaos, mais pantois d’admiration, si c’est pour faire triompher cette quintessence de roman, tout entier au service d’une langue, d’un style.
    Le Point n° 2450, Valérie Marin La Meslée, 15 août 2019
  • Peu d’auteurs pétrissent aujourd’hui le verbe comme Luc Lang. Avec ce lexique évoquant Balzac ou Flaubert, avec cet art de la description et de l’action enchâssées, âpre et délicat à la fois. L’écriture y est trop inspirée pour que la fable se termine autrement que par le triomphe du héros.
    Telerama n° 3633, Fabienne Pascaud, 28 août 2019, TT
  • Une construction parfaitement maîtrisée pour un roman ambitieux où la traque d’un cerf fait se confronter un homme à ses démons. […] En forme d’ingénieux puzzle, le livre est un théâtre où l’intime des personnages se conjugue à la violence de notre époque.
    Les Inrockuptibles n° 1237, 14 août 2019
  • La précision de l’écriture, la densité des images font de « Tentation » un roman visuel, olfactif, sonore et apocalyptique. […] C’est ainsi que Luc Lang laisse une empreinte profonde. Dans la neige, il crée le chaos. On dirait déjà un grand film.
    L’Obs n° 2862, Bernard Géniès, 12 septembre 2019
  • La beauté surgit par trouées dans « La Tentation », comme si le roman ne se résolvait pas à n’être que ce qu’il est.
    Le Monde n° 23238, Florent Georgesco, 27 septembre 2019

Comment here