Littérature

Agnès Riva, Ville nouvelle

Agnès Riva, Ville nouvelle

Début des années 1990, Chrystelle, 19 ans, vient de perdre son père qui lui a laissé un deux-pièces dans une résidence d’une ville nouvelle. Elle s’y installe avec son petit ami Luc, embauché par la mairie comme urbaniste. Chrystelle, inscrite à la fac, tente de prendre ses marques dans le quartier en attendant la rentrée universitaire. Elle rencontre ses voisins et se lie d’amitié avec Nadia, trentenaire, mère de trois enfants. Mais Chrystelle délaisse vite ses études pour traîner avec un groupe de jeunes communistes dont l’un d’entre eux, Thierry, vit dans une cité-jardin.

Dans cet appartement typique des années 1970 débute sa vie nouvelle. Chrystelle se demande si elle a fait les bons choix…

Éditeur original : Gallimard

Critiques

  • Agnès Riva décrit un couple en construction et déconstruction comme le quartier qu’ils habitent. Il faut trouver une place pour chaque sentiment mais rester étonné devant l’amour.
    Telerama n° 3651, Christine Ferniot, 1er janvier 2020, TT
  • Mettre un peu de désordre dans l’ordre, voilà à quoi s’emploie ici l’astucieuse Agnès Riva. À l’utopie de la ville nouvelle, répondre par l’auscultation minutieuse et sensible de l’utopie d’une vie nouvelle.
    Les Inrockuptibles n°1261, Léonard Billot, 29 janvier 2020
  • Ce qui fait la force du texte d’Agnès Riva, c’est justement la modestie avec laquelle la vie réelle est abordée : une somme de questions et de perplexités que chacun reste seul à devoir démêler et à pouvoir trancher.
    Le Monde n° 23364, Florence Bouchy, 21 février 2020
  • Le roman d’Agnès Riva, dont la grammaire sociologique emprunte à « la Vie mode d’emploi » de Perec, déroule lentement le fil tranchant de ce couple ordinaire, vitrifié dans une cité alors futuriste, mais où il n’y a place ni pour le rêve ni pour l’utopie.
    L’Obs, Jérôme Garcin, 12 février 2020

Comment here