Littérature

Yannick Haenel, La Solitude Caravage

Yannick Haenel, La Solitude Caravage

Dans un bel essai plongeant dans la vie du Caravage, Yannick Haenel interroge l’intériorité du plus grand des peintres. Comment peignait-il ? Que cherchait-il à travers ces scènes de crime, ces têtes coupées, cette couleur noire qui envahit peu à peu tous ses tableaux ?
« Vers 15 ans, j’ai rencontré l’objet de mon désir. C’était dans un livre consacré à la peinture italienne : une femme vêtue d’un corsage blanc se dressait sur un fond noir ; elle avait des boucles châtain clair, les sourcils froncés et de beaux seins moulés dans la transparence d’une étoffe. »
Ainsi commence ce récit d’apprentissage qui se métamorphose en quête de la peinture. En plongeant dans les tableaux du Caravage (1571-1610), en racontant la vie violente et passionnée de ce peintre génial, ce livre relate une initiation à l’absolu.
À notre époque d’épaississement de la sensibilité, regarder la peinture nous remet en vie. On entre dans le feu des nuances, on accède à la vérité du détail. C’est une aventure des sens et une odyssée de l’esprit. Aimer un peintre comme le Caravage élargit notre vie.

Yannick Haenel co-anime la revue Ligne de risque. Il est notamment l’auteur de Cercle (Gallimard, 2007, prix Décembre), Jan Karski (Gallimard, 2009, prix Interallié) et Tiens ferme ta couronne (Gallimard, 2017, prix Médicis)

Éditeur original : Fayard (acheter sur Amazon)

Critiques

  • La joie qu’a éprouvée Haenel à rencontrer Caravage, à le côtoyer de près, de nombreuses années, le dialogue qui s’est installé entre ces deux artistes, ce coup de foudre amical nous est transmis à nous lecteurs : le gai savoir a triomphé. Que demander de plus à un livre ?
    Transfuge n° 128, Vincent Jaury, 16 mars 2019
  • Yannick Haenel s’empare du mythe Caravage. Lumineux.
    Le Point n° 2438, Sophie Pujas, 23 mai 2019
  • Entre biographie et autobiographie, l’écrivain livre un somptueux tableau sur Caravage et sa toile « Judith décapitant Holopherne ».
    Le Figaro n° 23209, 28 mars 2019
  • Dans une ardente biographie, l’auteur tente d’approcher au plus près l’origine du geste du Caravage. […] Les réponses de Yannick Haenel sont à l’image de son livre, belles, précises et fébriles.
    Télérama n°3607, Nathalie Crom, 26 février 2019, TTT
  • Son livre débusque brillamment le trompe-l’œil et, dans la lignée des essais réhabilitant l’artiste au XXe siècle, démontre en quoi la « brutalité du Caravage est celle du plus grand des délicats ».
    Sud Ouest Dimanche, Erwan Desplanques, 5 mai 2019, 5 *
  • Très loin de la biographie ou de la monographie classique, voilà une chevauchée enfiévrée sur les traces du Caravage.
    L’Express, Letizia Dannery, 26 mars 2019, 19/20
  • Quête esthétique et spirituelle, le très beau texte de Yannick Haenel sur la peinture du Caravage est le récit d’un chemin vers la beauté et le désir d’absolu.
    La Croix, Sabine Audrerie, 13 mars 2019

Acheter sur Amazon

Comment here